Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Éditorial du 22 mai 2020

Publié le par Jean-Louis LOIRAT

Le 20 août 2018, le pape François adressait une « Lettre au peuple de Dieu » demandant que chaque baptisé se sente engagé dans la transformation ecclésiale et sociale.

 

C’est à la suite de cet appel qu’une centaine de chrétiens du diocèse d’Evry-Corbeil-Essonnes ont signé, le 11 octobre 2018, une lettre à notre évêque pour lui demander de favoriser le débat dans l’Église. Une première rencontre générale s’est ensuite tenue en décembre ; elle sera suivie de deux autres en mai 2019 et en janvier dernier. La prochaine se tiendra le samedi 12 septembre 2020.

 

Ce groupe a choisi de prendre le nom de « Galates 3.27 », à partir de ce que nous lisons dans l’épitre de St Paul aux Galates, chapitre 3, verset 27 : « Oui, vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu le Christ ».  C’est le baptême qui fonde notre vie chrétienne ; il « nous oblige », dans nos engagements mutuels et dans le plein exercice de notre responsabilité communautaire. Et le baptême crée notre fraternité.

 

Ce groupe de baptisés est évidemment ouvert à tous ; nous ne souhaitons pas créer un nouveau mouvement, et nous sommes par ailleurs engagés, pour certains de très longue date, dans les paroisses de l’Essonne et l’Église diocésaine.

 

Pour autant, nous souhaitons susciter le débat, surtout dans les temps difficiles que rencontre notre Eglise, qu’il s’agisse de la sécularisation déjà très ancienne dans nos régions, des difficultés de la transmission de l’Évangile, ou des tristes événements d’abus sexuels et d’abus de conscience et de pouvoir.

 

Différents travaux ont été entrepris, dont vous trouverez des éléments dans ce Blog. D’autres pourront être ouverts, particulièrement au cours du futur synode diocésain, un moment favorable où, selon un vieil adage de l’Eglise, « Ce qui concerne tous, doit être examiné par tous ».

 

Mais les différences entre catholiques étant telles, et l’actuelle période de crise sanitaire en donne des exemples, ne serait-il pas utile de poser d’abord deux questions fondamentales, se les poser à soi-même et nous les poser ensemble : 

 

« En qui, en quoi, croyons-nous ? » et « Qu’est-ce que l’Église ? »

 

A bientôt, dans la joie et dans l’espérance.

 

Jean-Louis Loirat

Commenter cet article